Le Pélerinage

Moyenne : (1 vote)
Bookmark and Share

Le pèlerinage, qui signifie en arabe but, est une obligation instituée par Allah qui incombe à tout Musulman possédant les moyens qui sont la monture et le viatique. On doit l'accomplir au moins une fois dans la vie.

Le pèlerinage est le cinquième pilier de l’Islam, à l’imitation du Prophète qui s’est rendu à la Mecque, accompagné d’un grand nombre de musulmans, le douzième mois de l’an dix de l’Hégire. Il inaugure alors le rite du hajj.

Allah Taâla a dit :

« Accomplissez pour Allah le grand et le petit pélerinage » (verset 196/2)

« Il incombe aux hommes, à celui qui en possède les moyens, d'aller, pour Allah, en pélerinage à la Maison »(verset 97 sourate 3)

Les mérites du Hadj

Le Hadj est un acte extrêmement méritoire aux yeux d’Allah , s’il est accompli avec une intention pure, vouée à Allah seul, et suivant les prescriptions évoquées par Allah dans le noble Qur’an et explicitées dans la Sunna.

D’après Abû Houreira , le Messager d’Allah a dit : « Quiconque se rend auprès de cette maison (pour le pèlerinage), s’abstient de rapport sexuel et n’y commet point de perversité, rentrera chez lui tel que sa mère l’a mis au monde (dénué de tout péché) » (Mouslim). Cela veut dire qu’il rentre chez lui absous de ses péchés, semblable à l’enfant qui n’a encore commis aucun péché et aucun acte de désobéissance.

D’après Abû Houreira , le Messager d’Allah a dit : « Deux Oumra consécutives constituent une expiation pour les péchés commis dans l’intervalle et le pèlerinage agréé n’a de récompense que le Paradis. » (Al Boukhari et Mouslim). Le pèlerinage agréé est celui qui n’est pas fait par ostentation, et qui n’a pas été entaché par des péchés; c’est celui dont le pèlerin accomplit les rites de manière parfaite, comme l’ont ordonné Allah et Son Messager.

Les differents types du Hajj

1- Le Tamattou’

Le musulman entre en état de sacralisation « Ihram » au niveau du Mîqât en formulant l’intention de faire la Oumra seulement, et ce pendant les mois du Hadj qui sont : Chawwâl, Dzoul Qa’da et les dix premiers jours de Dzoul Hijja. Il dit à cette occasion : « Labaika Oumra ». Ensuite, il accomplit tous les actes liés à la Oumra ; après avoir fait les circuits autour de la Kaaba et le parcours entre les monts As-Safa et Al Marwah, rasé sa tête ou diminué ses cheveux, sa Oumra est complète. A ce moment-là, tout ce qui lui était prohibé à cause de la sacralisation redevient permis.

Au huitième jour de Dzoul Hijja, il entre en état de sacralisation pour le Hadj seulement à l’endroit où il se trouve en disant : « Labaika Hajjan ». Celui qui pratique le Tamattou’ doit faire une offrande, soit un mouton, soit le septième d’un chameau ou d’une vache. S’il ne peut pas s’en acquitter, qu’il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui.

Le Tamattou’ est le meilleur rite à suivre pour celui qui n’a pas apporté une offrande avec lui d’après l’opinion la plus juste des savants. En effet, le Prophète a dit à ses Compagnons, après avoir effectué le parcours entre les monts As-Safa et Al Marwah : « Que celui d’entre vous qui n’a pas avec lui une offrande quitte l’état de sacralisation et fasse de cela une Oumra ». [Al Boukhari et Mouslim].

L’autre avantage est que le pèlerin accomplit ainsi à la fois le Hadj et la Oumra.

2- Al Qirân

Le musulman entre en sacralisation avec l’intention de faire la Oumra en même temps que le Hadj, au cours des mois du pèlerinage, lorsqu’il se trouve au niveau du Mîqât, en disant au moment où il formule l’intention : « Labaika Oumratan wa Hajjan ».

Quand il arrive à la Mecque, il fait les circuits de la Oumra autour de la Kaaba et le parcours entre les monts As-Safa et Al Marwah et ce dernier compte à la fois pour le Hadj et la Oumra ; s’il veut, il peut retarder le va-et-vient entre les deux monts correspondant au Hadj pour l’accomplir après les circuits d’Al Ifâdhah. Ensuite, il reste en état de sacralisation, sans se raser ni couper ses cheveux, jusqu’au huitième jour de Dzoul Hijja où il se rend à Mina pour compléter le reste de ses obligations. Comme dans le cas du Tamattou’, l’offrande est obligatoire. Si le pèlerin n’en trouve pas, qu’il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui.

3- Al Ifrâd

Le musulman entre en état de sacralisation pour le Hadj au cours des mois du pèlerinage à partir du Mîqât en disant au moment de prendre l’intention : « Labaika Hajjan ». Celui qui fait le Ifrâd accomplit exactement ce que fait le pèlerin ayant choisi Al Qirân, à la seule différence que ce dernier doit faire une offrande tandis que celui qui fait le Ifrâd n’est pas redevable d’une offrande, parce qu’il n’a pas regroupé le Hadj et la Oumra comme celui qui fait le Qirân ou le Tamattou’.

Le pèlerin choisi entre ces trois rites ; toutefois, le meilleur est le Tamattou’ pour celui qui n’a pas avec lui une offrande comme indiqué précédemment.

Conditions obligatoires du Hadj

  • Etre Musulman
  • Etre Majeur
  • Jouir des capacités physiques
  • Posséder la monture et le viatique. On entend par cela la possession matérielle des frais de transport, des dépenses en période du pèlerinage pour soi-même et pour sa famille durant son absence. Certains savants ont rajouté comme condition, la sécurité du chemin emprunté pour se rendre aux lieux saints.
  • Quant à la femme, elle doit remplir une autre condition qui consiste à être accompagné de son mari ou un homme dont son mariage avec elle est illicite, pour veiller sur elle. Sinon, elle doit être en compagnie de deux autres femmes vertueuses.

    Ajoutons à cela une condition de principe pour que le pèlerinage soit pieusement accompli et agrée d'Allah, qui consiste à acquérir licitement les frais de ce voyage.

    Les rites du pèlerinage se divisent en trois parties (les actes obligatoires, les devoirs, les sunnas). La différence entre les actes obligatoires et les devoirs est la suivante : Oublier un acte obligatoire rend nul le pèlerinage tandis qu'oublier un acte dit de devoir nécessite une réparation (offrande, aumône) pour que le pèlerinage reste valable.

    Actes obligatoires (Fard ou Arkane Hadj)

    • L'intention de l'Ihram (être en état de sacralisation), savoir quel type de pélerinage, le musulman compte t-il accomplir.
    • La circumambulation (7 tours) autour de la Kaaba (Tawafs)
    • Le parcours en Safa et Marwa
    • La station de Arafat

    Les devoirs du Hadj

    • L'intention de sacralisation
    • Passer la nuit à Mouzdalifa
    • Le jet des cailloux sur le Satan
    • Passer trois jours à Mina
    • S'interdire de tout ce qui annule le pélerinage

    Les actes méritoires (Les Sunnas)

    Parmi les pratiques traditionnelles, on cite :

    • La lotion avant de se mettre en état de sacralisation et porter les habits de l'Ihram et avant de se rendre à Arafat
    • Toucher ou embrasser la pierre noire, mais à cause de la foule des pélerins, cela pourra être difficile à le faire, dans ce cas il se contente de lever la main vers elle.
    • Le tawaf du déferlement qui est recommandé

    (Source: Livre " L'Islam, ma religion"de Fawzi Chaaban)

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>