Abdullah Ibn Ali Basfar
Abdullah Ibn Ali Basfar
Pays:
Arabie Saoudite
Site web:
http://www.albasaer.net
Date de publication: Mardi, Avril 23, 2013 - 00:19
Vues: 4,798 fois
Moyenne : (4 votes)
Bookmark and Share

Biographie

Abdullah Ibn Ali Basfar de son nom complet Abdullah Ali Abdullah Alkhayl Basfar, est un grand homme religieux et célèbre réciteur du Saint Coran, d’origine saoudien, ainsi qu’imam de grande renommée. Abdullah Ibn Ali Basfar est né le 9 du mois Dhou al qi`da de l’année 1381 de l’Hégire, et cette naissance fut à la ville sainte en excellence Jedda en Arabie Saoudite . Durant le mois sacré de Ramadan, Abdullah Ibn Ali Basfar est premier imam à Jedda.

Parmi ces qualités et ses compétences, le fait qu’Abdullah Ibn Ali Basfar appris et mémorisa la Saint Coran, depuis son plus jeune âge. Et depuis, Abdullah Ibn Ali Basfar persévéra dans études jusqu'à ce qu’il obtint la licence, qui lui fit donnée par le Cheikh, le grand Mouqri’ Ayman Rouchdi Sawite, en 1407 de l’hégire.

Puis, après, Abdullah Ibn Ali Basfar détint son diplôme de baccalauréat dont la spécialité est les sciences islamiques de l’université du Roi Abd EL Azziz à Jedda en l’année 1406 de l’hégire. Muni de volonté et de résistance à la difficulté, Abdullah Ibn Ali Basfar obtint après de grands labeurs le master de l’université de Cahiâ en Arabie Saoudite, dont la division est spécialisée dans Elfikh et ELoussoul, de l’université Oumm Kouray à la Mecque « El Moukaram » de l’année 1412 de l’hégire. Abdullah Ibn Ali Basfar s’acquitta ensuite du doctorat de la même université de la Chairiâ, en spécialité Fikh, sept ans après son obtention du master, c’est-à-dire durant l’année 1419 de l’hégire. Abdullah Ibn Ali Basfar est également titulaire d’un contrat actionnaire de la cour de Jedda.

Ensuite vint son parcours en tant imam. En effet, Abdullah Ibn Ali Basfar devint, quelques années plus tard, imam et Khatib de la mosquée prénommée Mansour El Chaâbi à Jedda. Suite à ce bref passage de sa vie, les autorités islamiques lui attribuèrent un diplôme d’imam et Khatib. Pour développer son activité associative, Abdullah Ibn Ali Basfar décida de devenir membre de l’organisation spécialisée dans la scolarisation à l’université du Roi Abdel Azziz.

Abdullah Ibn Ali Basfar prend de la célébrité de jour en jour de sa vie. En outre, il devint secrétaire général de l’organisation mondiale et ligue internationale d’apprentissage du Saint Coran (Tahfid El Kor’an). Parmi ses activités associatives où plutôt éducatives, on peut en citer les suivantes : Tout d’abord, Abdullah Ibn Ali Basfar inscrit le Saint Coran à quatre reprises, sous les louanges du Bon Grand Dieu Allah, et ce sous l’égide d’une communauté spécialisée dans chacun des éléments suivants :

-L’association charitable concernant la mémorisation du Saint Coran au gouvernorat de Jedda.
-Radio province d’Arabie Saoudite au gouvernorat de Jedda.
-Le programme de mémorisation de Saint Coran par l’organisation islamique de l’aide international.
-Le complexe du Roi Fahd pour l’impression du Saint Coran dans la ville « El mounawara » en 1419 de l’hégire.

Ainsi toutes ces activités concernent le grand Cheikh Abdullah Ibn Ali Basfar, qui à son tour, organise des conférences auxquelles participes des centaines de fidèles sur divers thèmes de la religion islamique, et durant lesquelles ce Cheikh décide et entame sa résolution d’aider les gens pauvres. Ainsi, le grand Cheikh Abdullah Ibn Ali Basfar contribue à des dons notamment ceux attribués à Ndjamena au Tchad.

Le grand Cheikh Abdullah Ibn Ali Basfar a écrit plusieurs livrets islamiques, traitant divers sujets importants, tels les réflexions et méditations sur l'Al-Fatihah sur Souratte El Bakara, les éclairages sur la gestion du Coran, à travers les signes de Surat Yusuf, Almenbrip sur les discours concernant les manifestations du terrorisme, et aussi discours d'Andalousie, Ramadan, vertus et faits, biographie d'Al Seddik …et d’autres petites brochures très intéressantes.

Le grand Cheikh Abdullah Ibn Ali Basfar était l’enseignant de plusieurs jeunes, devenus aujourd’hui de grands hommes religieux tels, le Cheikh Sahl Yassin, qui est imam de la mosquée Prince Soultan, et le Cheikh Haytam Asta, imam et Moukri’ de la mosquée Byoutat.